Quel genre de donneur ­êtes-vous ?

Réflexion

Beaucoup de gens ont le sentiment de se sacrifier pour les autres. J’entends souvent certaines personnes dire qu’elles donnent beaucoup, mais qu’elles ne reçoivent pas autant en retour. Cela démontre qu’elles n’ont pas la bonne notion de ce qu’est un véritable don. Un véritable don est fait par plaisir et surtout sans attentes.

Un don ne doit pas dépendre du plaisir de l’autre à recevoir. Il se peut parfois que ce que vous donnez à quelqu’un ne lui fasse pas autant plaisir que vous l’escomptiez. Quand cela arrive, au lieu d’être déçu, prenez conscience qu’il aurait été préférable de vérifier ce qui lui aurait vraiment fait plaisir.

Sachez, de plus, que donner ne signifie pas nécessairement « être généreux ». Par contre, pour être vraiment généreux, cela implique d’être capable de dons véritables. Il est fréquent pour les gens qui ont l’impression de moins recevoir que ce qu’ils donnent de croire qu’ils sont plus généreux que les autres. Vous considérez-vous comme une personne généreuse ? Sur quoi vous basez-vous pour le reconnaître ?

La plupart des gens sont portés à considérer quelqu’un comme étant généreux lorsqu’il donne volontiers des cadeaux ou de l’argent. D’autres personnes sont généreuses de leur temps, de leurs conseils, de leur présence ou s’impliquent au profit de bonnes œuvres. Mais est-ce bien de la générosité ? Ou -est-ce pour être aimé, reconnu, considéré comme étant une bonne personne ou pour recevoir en retour ? Souvenez-vous : donner de façon vraie et généreuse se fait sans attendre de l’amour, de reconnaissance, de temps ou quoi que ce soit d’autre en retour. Lorsque les personnes qui se rendent disponibles pour aider, conseiller ou soutenir les autres ont à leur tour besoin d’aide ou d’argent et que leurs proches le leur refusent, c’est très douloureux pour elles. Elles vivent un gran d désappointement lorsque leurs attentes ne sont pas comblées. Plus vous apprenez à donner véritablement, plus vous devenez une personne généreuse.

En réalité, être généreux, c’est :
• 
Donner sans compter
• Donner plus qu’on est tenu de le faire
• Donner surtout sans attentes

L’importance de donner sans attentes
Lorsque vous avez des attentes, vous ne donnez pas véritablement, car c’est la peur ou la culpabilité qui vous motivent. Si vous vous attendez à recevoir en retour, assurez-vous que ce soit bien clair pour l’autre personne. Prenez le temps de faire une entente ensemble et soyez conscient qu’il s’agit d’échange et non de don. C’est une très bonne idée d’apprendre à faire des ententes. Celles-ci sont simplement des arrangements intelligents et pratiques, par exemple lors d’un échange de services. Aussitôt que vous devenez conscient que vous avez une attente, à la suite d’un don quelconque, prenez le temps d’en parler. Cela vous évitera plus tard de vivre des émotions lorsque l’autre n’agit pas comme vous le voulez.

Nous donnons au même degré que nous recevons et nous recevons au même degré que nous donnons. Lorsque vous aimez réellement donner, vous êtes aussi en contact avec le plaisir que les autres peuvent éprouver en donnant.

Il y a aussi des personnes qui donnent beaucoup, mais qui ont de la difficulté à recevoir. Elles sont mal à l’aise, et, très souvent, c’est parce qu’elles ne croient pas mériter ce qui leur est offert. Ces personnes ne sont également pas de véritables donneurs. Pourquoi ? Parce que DONNER et RECEVOIR sont les deux côtés de la même médaille.

Faites-vous partie des personnes qui ont de la difficulté à recevoir ? Si c’est le cas, avez-vous déjà remarqué que vous privez ainsi les autres du plaisir d’offrir ? La difficulté à bien gérer le fait de donner et de recevoir est une conséquence des blessures de rejet et d’injustice. C’est l’ego qui affecte la capacité de donner et de recevoir pour le plaisir seulement et sans attentes.

L’Univers est géré par la justice divine. En nous souvenant de ce fait, nous savons au plus profond de nous que nous n’avons pas besoin d’avoir d’attentes. Nous pouvons donc simplement demeurer en contact avec le plaisir de donner sans avoir à s’inquiéter de quelle façon, à quel moment et de qui nous recevrons.

Faites le test !
Exercice 1

Prenez le temps de vérifier si vous êtes une personne véritablement généreuse. Supposons que vous donnez un cadeau d’anniversaire à une personne depuis quelques années et que celle-ci ne souligne jamais votre anniversaire. Allez-vous continuer à lui en offrir avec grand plaisir ? Ou bien allez-vous cesser de lui en donner après un certain temps ?

Exercice 2
Imaginez que vous avez donné beaucoup de votre temps à une amie lorsqu’elle vivait des moments difficiles. Vous n’aviez pas vraiment le temps, mais vous avez fait des pieds et des mains pour en trouver. Un jour, vous demandez un petit service à cette amie qui va mieux, et elle vous dit qu’elle n’a pas le temps pour le moment. Comment  vivez-vous cela ? Que ressentez-vous ?

Vos réponses vous permettent de prendre conscience si vous êtes capable de : 
• donner par plaisir ;
• donner sans rien attendre en retour.

 


LISE BOURBEAU
Fondatrice de l’école Écoute Ton Corps et auteure de 25 livres.
École Écoute Ton Corps
www.ecoutetoncorps.comFacebook : ecoutetoncorps

Par Lise Bourbeau

À lire aussi