Un hiver tout en vitalité

Acupuncture

Afin de bien préserver notre énergie si précieuse en hiver, la médecine chinoise devient notre alliée. Pour beaucoup de gens, l’hiver est une période froide qui donne envie de rester à la maison. Le confort du foyer l’emporte souvent sur le froid extérieur, les activités sportives diminuent, les sorties ne sont pas trop longues, et l’exposition au soleil est grandement diminuée. Les réserves d’énergie sont parfois faibles pour passer au travers de cette période.

 

Pour commencer, il est important de comprendre d’où vient l’énergie du corps. Selon la médecine chinoise, il y a le ciel antérieur, qui est l’énergie donnée à la naissance par le père et la mère – en d’autres mots, le bagage héréditaire – , et le ciel postérieur, désignant l’énergie issue de la transformation de l’air et des aliments.


Le climat hivernal influence l’énergie du corps avec le vent et le froid qui entrent facilement dans le corps. Les gens cherchent souvent une cause à leurs symptômes de fatigue et à leur apathie qui s’est installée à leur insu au courant de la saison. Notre corps est soumis au même rythme que la nature. Les animaux hivernent, les arbres ont perdu leurs feuilles, la sève se retire en profondeur dans les racines, les rivières sont gelées, les heures d’ensoleillement sont réduites. Tout semble ­ra-len-ti. Et nous aussi.

Comment faire pour garder notre vitalité au quotidien ?
Malgré tous ces changements saisonniers, il est possible par de petites actions simples de préserver sa vitalité.

1. Bien s’habiller pour les sorties à l’extérieur afin d’éviter de prendre froid. Si le vent froid atteint le poumon – cet organe qui est une porte d’entrée/sortie par son orifice, le nez –, des symptômes du rhume ou de grippe pourront faire surface et ainsi compromettre notre énergie. Il y aura un combat interne entre notre énergie défensive (le ­WeiQi) et l’énergie perverse, ce qui affaiblira autant l’énergie vitale que notre énergie défensive.
2. Manger chaud. Les repas de la saison hivernale sont des repas mijotés, chauffés, grillés, qui incluent des ­légumes-racines. Il est primordial d’éviter les aliments de température et de nature froide, comme les produits laitiers (générateurs de mucosité dans le corps), les aliments directement sortis du réfrigérateur, les smoothies constitués d’aliments gelés, les glaçons dans les verres d’eau au restaurant, les desserts glacés, etc.
3. Porter des pantoufles ou des bas. Nombreux sont ceux qui se promènent pieds nus toute l’année dans la maison, et certains vont même jusqu’à sortir sans chaussettes dans leurs bottes. Sous les pieds se trouve une porte d’entrée par un point d’acupuncture nommé « ­Yongquan », qui représente le premier point du méridien du rein. L’énergie du rein, organe qui est associé à l’hiver et qui se trouve déjà très sollicité en cette saison, est très sensible au froid. Si le froid entre dans le corps par « ­Yongquan », le yang, l’énergie vitale qui alimente les organes dans leur processus physiologique, s’affaiblira. Les symptômes de frilosité, fatigue, urines fréquentes ou urgentes, voire d’incontinence, faiblesse du bas du dos, fatigue/œdème des jambes, digestion ralentie, etc., peuvent se manifester. Bien que ces symptômes puissent être soulagés en acupuncture, la prévention est de mise.
4. Surveiller la vitalité de vos aliments et éviter les excès de sel. Dans les cinq éléments et les cinq saveurs, le rein est relié à la saveur salée. En petite quantité, le sel tonifiera l’énergie du rein dans ses fonctions, mais en grande quantité, il en affaiblira l’énergie. Il est donc important de surveiller les aliments transformés achetés dans les épiceries. ­Ceux-ci sont souvent dépourvus d’énergie et ont tendance à nous affaiblir. ­Profitez-en pour cuisiner vos repas en incluant des légumes frais et des ­légumes-racines mijotés ou grillés, ce qui vous apportera l’énergie nécessaire au quotidien. Évitez de sauter des repas sous prétexte de manquer de temps ou de vouloir perdre du poids. Votre corps vous le fera payer bien vite.
5. Dormir un nombre d’heures suffisant afin de régénérer votre énergie. Le corps ne peut avoir une bonne vitalité si on le prive du nombre d’heures de sommeil nécessaire.
6. Faire de l’exercice à l’extérieur.
L’acupuncture est très efficace pour conserver et rééquilibrer votre énergie vitale, que ce soit préventif ou curatif si des symptômes vous ennuient. Un coup de pouce naturel est toujours intéressant. Le système immunitaire peut également être tonifié, surtout chez les personnes qui ont tendance à attraper tous les microbes qui passent. Conservez votre ­bien-être en prenant soin de vous, respectez votre corps et votre esprit si fragiles en cette saison froide.

Hiver tout en vitalité

MYLÈNE -GARON-LABRECQUE
Travaillant dans le domaine de la santé depuis 17 ans, ­Mylène ­Garon-Labrecque a été préposée aux bénéficiaires et thérapeute en réadaptation physique pour ensuite se tourner vers l’acupuncture. Depuis 10 ans, elle travaille comme acupunctrice à ­Laval et y accueille dans sa clinique les petits comme les grands.

3078, boul. Dagenais O., ­Laval, ­Québec ­H7P 1T6
514 686‑7346
www.­acupuncture-laval.com

L’acupuncture pour toute la famille
• ­Stress • ­Migraine • ­Douleur • ­Fertilité • ­Fatigue • ­Insomnie • ­Dépression • ­Allergie • ­Digestion

Par Mylène ­Garon-Labrecque

À lire aussi

Par ­Dr ­Réjean ­Savoie, F.R.C.S.C et ­Gemma ­Aucoin-Gallant, ­Ph.D.