Oxygéner son corps, oxygéner sa vie !

Naturopathie

Il y a toujours un parallèle intéressant à faire avec les émotions et les réactions de notre corps lorsqu’il est question d’oxygénation. Comme je le mentionne souvent, «respirer sa vie» est une façon d’exprimer de prendre le temps, du temps pour soi, de se déposer, de se sentir vivre pendant un moment de pleine conscience. Dans ce processus, le corps reçoit les bienfaits de cette intention et, de là, s’en ressent. C’est une prise de pouvoir de son temps de vie, le temps de goûter au moment qui passe, puisque celui-ci ne reviendra jamais.

Nous avons des automatismes inconscients et puissants pour nous ramener aux « il faut » de notre quotidien, ce qui contribue à notre niveau de stress. Il est facile, à la rentrée ou avant Noël par exemple, d’entrer dans une roue effrénée de réflexes, sans trop réaliser que, par moments, nous « étouffons » dans certaines situations de cette vie. Il est important de se rappeler que nous avons le pouvoir de réaliser les choses différemment, si nous le voulons, pour éviter de nous sentir oppressé, emprisonné. Rappelez-vous que chaque matin est une gratitude et qu’aujourd’hui, au moment où vous lisez ces lignes, la vie est belle, si vous le voulez.

Au-delà de la perception, il y a ce qui est. Ce qui est, c’est où je me trouve en ce moment, et cet endroit, je m’y suis rendu par choix. Il est facile de perdre sa zénitude dans l’engrenage du quotidien. Souvent, dès notre réveil, le niveau de stress augmente juste à anticiper les tâches que nous avons à effectuer dans la journée. Et une question se pose : est-ce que c’est le rythme de vie que je désire vivre ? La vie que je vis en ce moment, est-ce que je m’y vois, à cette vitesse, pendant longtemps encore ? Il est important de se poser des questions et de prendre le temps de réfléchir. Trop souvent, je rencontre des gens qui sont épuisés parce qu’ils sont à bout de souffle et qu’ils étouffent dans leur vie en général. Lorsque je manque d’air dans mon quotidien, je n’ai plus cette impression de vivre, mais bien de survivre. Si c’est un sentiment que vous reconnaissez à la lecture de ces lignes, alors il est grand temps de créer des changements si vous ne voulez pas que votre corps, de différentes manières, vous envoie des signes qui ne vous plairont pas. Votre santé est votre atout le plus important pour vivre une vie merveilleuse.

Réfléchissez à la manière dont vous aimeriez qu’une journée soit réalisée. À quand remonte la dernière fois où vous avez pris le temps d’y penser ?

La base de la vie
Lorsque je parle « d’oxygène » ici, j’en parle à différents niveaux. Il est important d’abord de se rappeler que l’oxygène, c’est la base de notre vie. Vous savez très bien que, sans oxygène, il n’y a pas de vie. Donc, de ce fait, si vous manquez d’oxygène dans votre quotidien, vous courez après « votre vie ». Le parallèle est tout aussi applicable avec votre santé, votre immunité. L’ensemble de votre corps, de par le sang, est nourri en oxygène et en nutriments. Le niveau d’oxygène permet un bon fonctionnement organique à plusieurs niveaux, notamment le système immunitaire, qui est le support de l’ensemble de vos capacités. Évidemment, l’oxygène est primordial pour vos fonctions cognitives, circulatoires, respiratoires, nerveuses et hormonales. Cela dit, l’immunité, c’est « la force » de votre être. L’oxygène est donc en partie une force de votre immunité physique, tout comme elle est la nourriture de votre vie, la représentation de votre liberté. Si vous avez un bon système immunitaire, vous aurez une meilleure santé, donc une liberté de vivre, n’est-ce pas ? Ce que vous vivez dans votre vie sera le reflet de votre état de santé, votre état d’être. Ce que vous ne vivez pas, ce qui est refoulé ou ravalé, ce qui n’est pas exprimé ou vécu, sera canalisé en peine, frustration, colère, etc., et vous étouffera à la longue, dans un sentiment que vous ne voudrez pas conscientiser, probablement parce que vous « n’avez pas le temps » dans votre quotidien de réflexes et de « il faut ». Ravaler vos émotions entraînera une réaction en chaîne via votre système digestif et mènera à une oxydation de votre bonheur, de votre bien-être intérieur. Par conséquent, le processus de vieillissement s’accélère. Les non-dits deviendront une distorsion vibratoire qui sera ressentie par chaque cellule de votre corps. On dit que le temps arrange bien les choses, mais très souvent, c’est plutôt dans un casier de rangement de l’inconscient qu’on retrouve ces maux qui n’ont pas été exprimés et qui continueront à évoluer inconsciemment. N’oubliez pas que votre inconscient est cent fois plus puissant que votre conscient. Quelque chose qui dort en soi se réveillera d’une manière ou d’une autre, un jour. Votre corps, avec le temps, si vous le laissez aller, vous rappellera que vous avez la responsabilité de prendre soin de votre santé de cœur, corps et d’esprit.

Une relation avec l’immunité
Sur une note naturopathique, il est bon de se rappeler que les nutriments sont également la nourriture de votre physique biochimique et de vos émotions. Lorsque le niveau d’oxygène est plus élevé, il y a moins de prolifération bactérienne. Peut-être alors réaliserez-vous pourquoi, lorsque vous êtes fatigué, vous avez tendance à prendre un rhume. Cela est un bel exemple d’une diminution de votre immunité : vous prenez moins le temps de « respirer » votre vie. (Je vous avais bien dit qu’il y avait une importante relation entre les émotions et votre immunité !)

Donc, assurez-vous d’éviter de consommer ce qui étouffe votre santé, comme les glucides complexes et les produits laitiers, qui sont plutôt des aliments acidifiants. Augmentez votre consommation de fruits et légumes, associez-y une saine supplémentation qui contribuera à nourrir l’ensemble de votre corps. Non, vous ne trouverez pas de ressources nutritives suffisantes dans vos aliments pour maintenir votre corps en santé, plus aujourd’hui, plus en notre ère. Les protéines, vitamines, minéraux, acides gras et antioxydants, les bases de la vie de vos cellules et de leur régénérescence, permettent la bonne santé de l’ensemble de vos systèmes et organes. Cela dit, cela représente bien peu si vous n’avez pas d’oxygène, puisque c’est la « nourriture » de la vie.

Dès maintenant, prenez le temps de vous arrêter et de réfléchir à votre mode de vie effréné et à ce que vous en retirez. Prenez le temps, ce temps qui est si précieux, pour déterminer la direction que vous désirez prendre dans votre vie personnelle et professionnelle, et de l’espace que vous voulez créer pour vous nourrir de ce qui est si beau, juste là, à votre portée. Plus vous laisserez aller ce qui vous étouffe ou vous oppresse dans votre quotidien, plus vous pourrez respirer votre vie. Cette prise de conscience vous fera réaliser que la vie est belle et que, vous aussi, vous méritez d’en profiter !

DOMINIQUE PARADIS
Entraîneur privé, naturopathe, phytothérapeute et coach de vie.
www.dominiqueparadis.com • info@dominiqueparadis.com • Facebook : coachdominiqueparadis

Par Dominique Paradis

À lire aussi