La cinquantaine: Pour le meilleur, pas pour le pire!

Finances

Depuis les années 1990, on remarque que le taux général de divorces est stable; il semble même diminuer dans certaines tranches de la population. Cependant, la situation est complètement différente avec l'âge: les divorces ont doublé, voire triplé pour les 65 ans et plus! Il est intéressant de constater que ces divorces en âge avancé surviennent surtout chez les couples qui sont ensemble depuis plus de 20 ans, un premier mariage. Ce phénomène est qualifié de grey divorces dans la littérature, et cette tendance devrait augmenter au cours des 20 prochaines années.

De fait, plusieurs changements se produisent à la cinquantaine. Alors que les enfants quittent le nid familial, les parents peuvent être disposés à revoir leurs priorités et leurs plans de vie. De plus, comme leurs besoins ne sont plus les mêmes, les couples adaptent souvent leur style de vie à leur nouvelle situation, ce qui peut impliquer un déménagement, par exemple, ou une renégociation de la répartition des tâches du ménage. Plusieurs sont enthousiastes face à cette nouvelle étape. Celle-ci, par contre, amène parfois les conjoints à se rendre compte qu’ils se sont perdus de vue ou qu’ils ne veulent plus les mêmes choses.

Ainsi, les couples sont prêts à divorcer même à cet âge, s’imposant un tel bouleversement au nom du bonheur qu’ils souhaitent atteindre: en effet, de nos jours, l’union maritale doit être plus complète et plus satisfaisante que du temps de nos grands-parents. De plus, si ces attentes à l’égard du mariage sont plus élevées, c’est en raison de l’indépendance financière accrue des femmes et de leur plus longue espérance de vie. D’ailleurs, rappelons qu’environ 80% des divorces sont le fait des femmes.

Or, lorsqu’il est question de nos finances, il ne faut jamais oublier que le divorce est l’un des évènements les plus marquants dans la vie (plus encore que le décès du conjoint), et cela est particulièrement vrai pour les femmes. Ainsi, bien que leur autonomie financière accrue leur permette davantage d’envisager le divorce, il demeure que cette épreuve leur nuit souvent plus qu’aux hommes. En effet, beaucoup de femmes font face à des défis qui fragilisent déjà leurs finances, comme une rémunération moindre et la nécessité de s’occuper d’enfants ou de proches vieillissants. Dans ce contexte, lorsque le divorce survient dans la cinquantaine, il laisse moins de temps pour se remettre sur pied financièrement parlant que lorsqu’il arrive à une femme qui entre tout juste sur le marché du travail.

Évidemment, chaque cas est unique, et les situations peuvent être très variées. Celle qui divorce alors qu’elle a délaissé sa carrière pendant plusieurs années peut se trouver dans une position financière précaire, voire dans la pauvreté. En raison de sa dépendance économique envers son conjoint, elle peut subir un grave préjudice allant jusqu’à l’amener à courir un risque pour sa santé — sans parler du fardeau que peuvent écoper ses enfants, par le fait même. Dans d’autres circonstances, si la femme qui divorce est physiquement et financièrement en bonne santé, cet évènement peut plutôt constituer pour elle une occasion de se réaliser et de s’accomplir.

Le divorce est un sujet tabou, et beaucoup préfèrent ne pas en discuter. Toutefois, on devrait en parler ouvertement, en l’envisageant comme une possibilité réelle et en s’y préparant en toute lucidité. Faire cette préparation permet de prendre des décisions plus judicieuses le moment venu et d’allouer les efforts à la gestion des aspects plus humains d’une telle séparation — lesquels sont, croyez-moi, amplement suffisants!

CHRISTINE VENNE, CIMMD
Conseillère en placement adjointe
Richardson GMP -Limitée  •  Christine.Venne@richardsongmp.com
514-989-4805, 1-800-989-4803

www.rendezvousaufeminin.com

À l’aide de ses connaissances en planification financière et en gestion de patrimoine, -Christine consacre principalement son énergie à aider les femmes dans la définition et l’atteinte de leurs objectifs de vie.

Par Christine Venne, CIMMD

À lire aussi

Par ­Dr ­Réjean ­Savoie, F.R.C.S.C et ­Gemma ­Aucoin-Gallant, ­Ph.D.