Top 7 des plantes pour la femme

Herboristerie

La pollution, les résidus d’hormones présents dans l’alimentation et l’eau, le stress, la prise d’anovulants, les substances chimiques, le manque d’exercice, entre autres, ont un impact sur le fragile équilibre hormonal féminin. Ceci s’ajoute aux fluctuations naturelles qu’une femme vivra de l’adolescence à l’âge de la sagesse. Cette danse des hormones s’avérera difficile à vivre pour plusieurs d’entre nous, mais tout n’est pas perdu. Je vous fais part ici de mon top 7 des plantes pour la femme.

La feuille de framboisier
La feuille de framboisier (Rubus idaeus) est la plante par excellence pour une bonne santé du système reproducteur féminin. Elle tonifie tout le système reproducteur, et régularise le cycle menstruel et les hormones. Excellente de la puberté à la ménopause en passant par la grossesse, l’idéal est de commencer à l’utiliser avant la grossesse en préconception pour préparer le corps et l’habituer. Au premier trimestre, on la consomme en petites quantités, soit 60 à 125 ml d’infusion par jour. On doit y aller doucement au début, surtout si on n’a jamais pris de plantes. Ensuite, on augmente graduellement la quantité. S’il y a un risque de fausse couche, elle est à éviter. C’est aussi une plante très nutritive et reminéralisante. Elle favorise une bonne circulation tout en nettoyant et en clarifiant le sang. L’infusion reste la meilleure façon pour en maximiser les bienfaits. On la prendra à raison de 15 ml de plante séchée par 250 ml d’eau chaude. On laisse infuser 15 à 20 minutes avant de filtrer. On peut en boire jusqu’à 1 litre par jour.

Les sommités fleuries et les feuilles d’achillée millefeuille
Les sommités fleuries et les feuilles d’achillée millefeuille (Achillea millefolium) tonifient et régularisent le système reproducteur féminin en aidant à éliminer les excès d’œstrogène. On l’utilise pour les kystes, fibromes, l’endométriose et aussi à la préménopause. L’achillée millefeuille tonifie toute la circulation et est très intéressante dans les cas de varices et jambes lourdes. On la prendra en infusion, soit 5 ml de plante séchée par 250 à 375 ml d’eau chaude, 2 ou 3 fois par jour, sinon en concentré liquide:
10 à 25 gouttes, 2 ou 3 fois par jour, ou suivant les indications du fabricant.

Les sommités fleuries et les feuilles d’alchémille
Les sommités fleuries et les feuilles d’alchémille (Alchemilla vulgaris) tonifient le système reproducteur, réduisent un flux menstruel excessif et les crampes menstruelles. L’alchémille aidera l’utérus à se replacer plus rapidement après l’accouchement. Ses effets «progestérone-like», associés à son astringence, sont bénéfiques dans les cas de kystes, de fibromes et à la préménopause. C’est un régulateur hormonal. On la prendra en infusion à raison de 5 à 10 ml de plante séchée par 250 ml d’eau chaude, 2 à 4 fois par jour, ou en concentré liquide: 10 à 20 gouttes, 2 à 4 fois par jour, ou suivant les indications du fabricant.

La paille verte et les fleurs d’avoine fleurie
La paille verte et les fleurs d’avoine fleurie (Avena sativa) sont calmantes, nervines, anti-inflammatoires ainsi que très nutritives et reminéralisantes. C’est une spécialiste du système nerveux, qu’elle tonifie et nourrit. Elle est souvent utilisée comme base dans le traitement ou la prévention de problèmes nerveux de toutes sortes. C’est une plante fortifiante qui tonifie tout le corps en reconstruisant l’énergie vitale incluant l’utérus et le système reproducteur. Elle est aussi utile à la ménopause si on a moins d’énergie et de force. L’infusion reste la meilleure façon d’en maximiser les bienfaits. On la prendra à raison de 15 à 30 ml (environ 2 g) d’avoine fleurie séchée par 250 ml d’eau chaude. Il est bon de la laisser infuser pendant 4 heures pour mieux en retirer tous les minéraux. On peut boire 1 litre d’infusion par jour. On peut aussi la prendre en concentré liquide: 10 à 20 gouttes, 3 fois par jour, ou suivant les indications du fabricant.

Les feuilles d’ortie
Les feuilles d’ortie (Urtica dioica) soutiennent et tonifient tout l’organisme, régénèrent le corps et stimulent la vitalité. L’ortie est très nutritive et reminéralisante. C’est la spécialiste du fer: elle en contient beaucoup et aide à son assimilation. Excellente en cas de fatigue et d’anémie. L’infusion reste la meilleure façon pour en maximiser les bienfaits. On la prendra à raison de 5 ml de plante séchée par 250 ml d’eau chaude, 2 ou 3 fois par jour. On peut aussi la prendre en concentré liquide: 10 à 25 gouttes, 2 ou 3 fois par jour, ou suivant les indications du fabricant.

Les feuilles de sauge
Les feuilles de sauge (Salvia officinalis) ont une action œstrogénique très positive sur les symptômes de la ménopause, comme les bouffées de chaleur. Elle est stimulante et excellente pour contrer certains états dépressifs. On l’évite pendant la grossesse parce qu’elle est emménagogue et a une toxicité potentielle pour le fœtus. On s’en sert pour tarir la production de lait maternel; elle n’est donc pas indiquée durant l’allaitement. Lorsque les menstruations sont douloureuses ou encore quand on se sent hyper gonflée au niveau du ventre durant la première journée de nos menstruations, elle soulagera. On peut la prendre en infusion, soit une feuille ou 2,5 à 5 ml de sauge séchée par 250 ml d’eau chaude, 1 à 3 fois par jour, ou en concentré liquide: 10 à 15 gouttes, 1 à 3 fois par jour, ou suivant les indications du fabricant.

Les sommités fleuries du trèfle rouge
Les sommités fleuries du trèfle rouge (Trifolium pratense) sont très nutritives, riches en minéraux et alcalinisantes. Le trèfle est un reconstructeur et un bon purificateur du sang. Il favorise la fertilité, pris pendant quelques mois en préconception. Par contre, s’il y a risque de fausse couche, on l’évitera durant le premier trimestre de grossesse. Il est phytoestrogénique et idéal pour combattre les bouffées de chaleur de la préménopause. On en fera une infusion, soit 5 à 10 ml de plante séchée par 250 ml d’eau chaude, qui reste la meilleure façon de bénéficier de tous ces minéraux et de son aspect nutritif. On a intérêt à laisser infuser 30 minutes à 2h pour bien en extraire les minéraux. On peut en boire 2 ou 3 fois par jour, ou le prendre en concentré liquide: 15 à 20 gouttes, 2 ou 3 fois par jour, ou suivant les indications du fabricant.

Ces quelques plantes sauront vous accompagner sur votre chemin de femme. Votre système reproducteur, mais également tout votre corps bénéficieront de leurs bienfaits. Vous serez plus calme et votre vitalité sera augmentée.

Attention: certaines plantes peuvent interagir avec les médicaments ou ne sont pas recommandées durant la grossesse ou l’allaitement. Toujours valider avec un professionnel.

NATACHA IMBEAULT
Maître herboriste et Hta (Herboriste thérapeute accréditée), Directrice de l’Herbothèque
www.herbotheque.com • Facebook :  Herbotheque

Par Natacha Imbeault

À lire aussi

Par Natacha Imbeault et le collectif Herbothèque