Recettes pour bobos d'hiver

Herboristerie

Pour un hiver plus doux, on se dorlote avec des recettes maison à base de plantes. Simples, efficaces et faciles à faire, c’est promis!

Tisane

Pour fortifier le système respiratoire
Prendre 5 ml de thym séché pour 500 ml d’eau chaude. Infuser 5 à 10 minutes et filtrer. En prévention, prendre 1 tasse de cette tisane par jour durant 3 à 4 semaines. On peut le faire à tout moment de l’année ou en préparation pour l’hiver à l’automne. Pour un traitement reconstituant, lorsque le système respiratoire est déjà fragilisé, prendre 2 tasses par jour, 5 à 6 jours par semaine, durant quelques mois. On peut y combiner la prise d’un vinaigre médicinal d’ail et/ou prendre le sirop proposé plus loin.

Vinaigre d'ail

Médicinal
Séparer les gousses d’ail et les éplucher. On peut le faire tout de suite après la récolte ou à tout moment de l’année. Il faut s’assurer de prendre des caïeux qui ne sont pas abîmés ou malades. Mesurer 3 volumes de vinaigre de cidre biologique pour 1 volume d’ail biologique ; ainsi, pour 100 ml de gousses, ajouter 300 ml de vinaigre de cidre. Hacher finement les gousses ou les mettre au mélangeur avec le vinaigre, sans les broyer complétement. Laisser ensuite macérer 3 semaines à l’abri de la lumière dans un endroit tempéré. Agiter le mélange 1 à 2 fois par semaine. Puis filtrer avec un linge fin avant d’embouteiller. Il est normal qu’il y ait un dépôt blanchâtre qui se forme dans le fond. Bien agiter avant usage. On peut prendre ce vinaigre à raison de 10 à 20 gouttes dans un peu d’eau, 2 à 3 fois par jour.

Sirop

Expectorant et émollient
Ce sirop est utile pour contrer la toux et tous types d’irritation ou sécheresse des muqueuses tant respiratoires, digestives qu’urinaires. Il prend soin de notre gorge, de notre système respiratoire et soutient aussi l’immunité.

Mettre dans un chaudron 750 ml d’eau froide et ajouter les plantes séchées suivantes : 

• 80 ml de racine de guimauve, en petits morceaux
• 60 ml de feuilles de thym
• 30 ml de feuilles de cataire
• 30 ml de fleurs de lavande
• 30 ml de poudre d’écorce d’orme rouge

Amener le tout au point d’ébullition. Laisser mijoter très doucement 15 minutes. Retirer du feu et couvrir. Laisser reposer 90 minutes. Filtrer avec un filet à gelée (offert dans les endroits qui vendent des accessoires pour faire des conserves) et presser fermement. Vous verrez que le mélange sera assez épais et mucilagineux (très gluant), c’est normal et voulu !

Au besoin, une fois filtré, remettre le mélange sur le feu jusqu’à ce qu’il soit tiède. Ajouter au choix : 250 ml de miel (pour ses propriétés émollientes, légèrement antibiotiques et régénératrices) ou, si le sirop est destiné à de jeunes enfants, 250 ml de glycérine végétale ou 250 ml de sucre brut style turbinado. Bien dissoudre et homogénéiser le mélange. Embouteiller dans des pots en verre stérilisés. Ce sirop se conserve au réfrigérateur environ 16 semaines.

On peut prendre le sirop directement dilué dans de l’eau (ma préférence) ou, encore, dans un breuvage chaud comme une tisane de cataire. Pour les enfants de moins de deux ans, 1 à 2 ml, maximum 5 fois par jour. Pour les enfants de deux ans et plus, selon la corpulence, de 2,5 à 5 ml au besoin. Pour un adulte, 15 ml au besoin.

Boisson

Réchauffante
Mettre 500 ml d’eau et 30 ml de gingembre frais, râpé (ou 15 ml de gingembre en poudre) dans un petit chaudron avec un couvercle. Laisser mijoter 5 minutes à feu doux, retirer du feu et laisser reposer 10 à 15 minutes. Si désiré, ajouter 60 ml de miel et 60 ml de jus de citron. Servir une tasse et saupoudrer le dessus de piment de Cayenne, brasser et boire bien chaud. Important : ne pas faire chauffer le piment de Cayenne, le saupoudrer juste avant de consommer (non irritant), sinon en chauffant trop, il devient irritant pour le système digestif.

Si vous avez très froid, boire 500 ml bien chaud en l’espace de 30 minutes. Votre chauffage interne sera réactivé rapidement.

Casse-grippe

Casse-tout
Voici un exemple de casse-grippe ou casse-tout à prendre au besoin lorsqu’on commence une infection. Mélanger ensemble les plantes suivantes : échinacée, thym, hysope, lavande, soit séchées ou en concentré liquide, et ajouter de l’ail. On obtient un casse-grippe et un mélange immunitaire hors pair. La combinaison de leurs actions respectives offre un large champ d’action qui fortifie. On pourra prendre, à raison de 4 à 8 fois dans la journée, de 15 à 45 gouttes du mélange en concentré liquide ou bien, en infusion, 10 ml du mélange de plantes séchées dans 250 ml d’eau. Laisser infuser 20 à 30 minutes.

Péparation

Pour la peau irritée
Faire une décoction avec 15 ml de racine de guimauve et 5 ml de fleur de lavande dans 150 ml d’eau. Mijoter à feu doux 30 minutes, puis laisser reposer. Filtrer la décoction tiédie avec un coton ou filet, et bien presser. À appliquer directement sur la peau sèche ou irritée. Se conserve 3 jours au réfrigérateur. Il est possible de congeler la préparation en cubes et de dégeler juste une portion à la fois, en fonction des besoins.

Ces recettes vous permettront de prendre soin de vous cet hiver, simplement et avec douceur. Elles se font avec seulement une dizaine de plantes médicinales ; cela rend donc le tout très abordable et accessible, deux points qui sont une priorité afin que la médecine des plantes puisse être utilisée par le plus grand nombre !

Bon hiver !

______________________________

Le piment de Cayenne un précieux alliéé

En cas d’engelure, on peut prendre du piment de -Cayenne en interne (concentré liquide ou saupoudré sur un peu d’eau tiède), ou mettre en externe en appliquant sur les engelures du concentré liquide ou un liniment de -Cayenne pour ramener la vie et la circulation. Ne pas frotter pour ne pas irriter, car la chaleur du -Cayenne est suffisante. J’apporte toujours 45 à 60 ml de poudre de piment de -Cayenne dans un petit sachet avec moi en randonnée. C’est un indispensable de survie ! C’est un stimulant général qui peut aider à redonner de l’énergie. Il active le processus digestif, le métabolisme et la circulation sanguine, dont la circulation périphérique (extrémités). 

Il peut réchauffer dans les cas d’hypothermie, en faisant circuler la chaleur corporelle. Il n'est pas irritant, si on ne le chauffe pas. Pour toutes ces situations, je propose d’en saupoudrer généreusement environ 2,5 ml sur 125 à 150 ml d’eau, ou d’en mettre directement dans la gourde et de boire rapidement le tout en 5 minutes. On peut aussi mettre environ 1 grosse pincée ou 2, soit 2,5 ml, directement dans la bouche avant de boire de l’eau. Attention de ne pas respirer la poudre. On peut en prendre dès qu’on commence à se sentir moins bien, pour éviter de se retrouver en hypothermie. De plus, le piment de -Cayenne est un diaphorétique (favorise la transpiration) ; il est donc utile en cas de fièvre.

NATACHA IMBEAULT
Maître herboriste et Hta (herboriste thérapeute accréditée), auteure, conférencière, thérapeute multidisciplinaire et directrice de l’Herbothèque, un institut qui offre des formations en santé naturelle (herboristerie, aromathérapie, naturopathie, reiki, etc.), en personne et par correspondance, partout dans la francophonie depuis 1994.www.herbotheque.com • Facebook :  Herbotheque

Note : Il est très important de consulter un professionnel avant de cesser une médication. Certaines plantes peuvent également interagir avec certains médicaments.

Par Natacha Imbeault et le collectif Herbothèque

À lire aussi

Par ­Natacha ­Imbeault