Santosha, l'art du contentement

Yoga

Lorsque le monde semble s’écrouler autour de nous, que nous perdons peu à peu nos repères, s’ancrer dans le présent permet de revenir vers notre force intérieure. Laissons de côté notre égo, en se connectant à ce que nous avons de plus sacré en nous et à ce qui compte dans l’éternel présent.

Au-delà de la pratique physique, le yoga prend sa source dans le hatha yoga, qui comprend des textes sacrés (védas) énonçant des préceptes et codes de vie. Au fil du temps, on souhaite mettre en pratique dans notre vie quotidienne ces différents préceptes afin d’unir notre être divin à la conscience divine. En d’autres termes, le hatha yoga permet de créer un équilibre absolu entre les interactions du quotidien, le fonctionnement du corps, de l’esprit et le flux d’énergie.

Avant de plonger dans l’art du mouvement, le sage Patanjali nous a laissés l’héritage de la philosophie yogique sous forme d’énoncés (sutras) compilés de manière cohérente pour se référer à l’art et à la science du yoga. On y trouve 195 pensées dont la majorité s’appuie sur une bonne pratique spirituelle afin de garder tous les grands systèmes du corps forts et en santé.

À travers ces codes de vie, le yogi qui pratique le hatha yoga se forge un caractère moral et une conduite éthique. C’est en nourrissant d’abord l’esprit que l’on atteint un état de stabilité et d’équilibre mental permettant au reste du corps de fonctionner en symbiose, tout en restant tonifié et concentré. L’esprit et le corps se purifient afin de s’élever et de se préparer à la méditation.

Parmi ces nombreux énoncés yogiques, un sutra résonne plus fort en moi depuis les derniers mois, il se nomme -Santosha. Il se traduit littéralement par la pratique du contentement.

Santoshad anuttamah sukha-labbah (2:42)

« La joie arrive à travers le contentement. »

Le contentement passe par l’acceptation de ce qui est dans le moment présent, dans le « ici et maintenant ». Le constant besoin de contrôler, de corriger la situation, d’en faire plus, de posséder nous éloigne irrémédiablement de l’état de bonheur que tout être humain aspire à rejoindre. L’art du contentement nous invite à apprécier le voyage de la vie dans les choses simples du quotidien et à ne rien tenir pour acquis.

En se remémorant que tout est en perpétuel changement, on se permet de mieux vivre dans l’instant présent, en appréciant et en tirant des leçons de ce qui se passe maintenant. La journée qui passe aujourd’hui ne reviendra plus jamais ; comment faire pour que chaque jour soit une nouvelle occasion de vivre dans la joie ?

L’intention qu’on porte dans l’instant présent est celle qu’on fait résonner et véhiculer dans les moments présents qui sont à venir, donc dans le futur. L’attitude et le comportement avec lesquels on aborde la vie se reflètent dans notre façon de voir les choses. À travers nos lunettes, on est influencé par ce qui se passe à l’extérieur de nous. Lorsque les choses ne se passent pas comme elles le devraient et que nos attentes ne sont pas comblées, on cherche alors à contrôler le temps, les événements et les personnes qui nous entourent. Dans cet état de résistance, il devient difficile de voir les choses pour ce qu’elles sont réellement, en cet instant.

L’art du contentement nous amène ultimement à voir les choses telles qu’elles sont, à partir de notre être divin, en faisant fi de ce qui se passe à l’extérieur. Comme tout ce qui est en vie est en perpétuel changement, que ce soient les saisons, nos relations, et même notre souffle, si l’on accorde beaucoup d’importance à ce qui est à l’extérieur, notre statut, notre image, notre environnement, on peut facilement s’étourdir et perdre nos repères. L’être divin est déjà en chacun de nous. Au-delà du corps physique, du mental et de l’égo, Santosha est disponible dès maintenant, à chaque moment présent, par notre capacité à cultiver la gratitude chaque jour.

La gratitude est une façon d’entraîner notre cerveau à être plus positif dans le moment présent et à nous éloigner de la « besogne » quotidienne. Tout comme les muscles du corps ont besoin de s’entraîner pour rester forts et souples, l’esprit a également besoin de s’y appliquer tous les jours.

En s’éloignant du «Il faut que », « Je dois » et en privilégiant les « Je suis reconnaissant de… », «Je suis choyé de… », « Je remercie la vie de… », on dirige consciemment notre énergie sur ce qui compte vraiment pour nous. On se permet de transférer notre focus sur ce qui nous rejoint profondément. Cette énergie de la gratitude est définie par nos valeurs et permet de mettre à contribution nos habiletés à bon escient.

Afin de cultiver la gratitude au quotidien, je vous invite pour les 21 prochains jours consécutifs à dresser une liste des cinq choses qui vous apportent bonheur et contentement, et ce, quotidiennement.

Rappelons-nous que la joie se trouve dans les petits plaisirs, comme les grands moments de l’instant présent. Namasté !

SOPHIE BIENVENUE
Fondatrice de Passion Yoga & cie, Sophie est entrepreneure bien-être, rédactrice, aventurière et épicurienne.
www.passionyogaetcie.com  • sophie.b@passionyogaetcie.com

Instagram : passionyogaetcieFacebook : Passionyogaetcie

Par Sophie Bienvenue

À lire aussi

En collaboration avec Bota Bota