Prévention hivernale grâce aux huiles essentielles antivirales

Aromathérapie

Le système immunitaire est notre bouclier naturel contre les infections. Afin de l’aider à nous défendre quotidiennement, et particulièrement lors de la saison froide, les huiles essentielles peuvent donner un heureux coup de pouce. 

Les huiles essentielles sont des concentrés d’essences volatiles renfermant plusieurs centaines de molécules. Parmi celles-ci, on trouve trois familles biochimiques aux propriétés antivirales exceptionnelles : les oxydes terpéniques, les monoterpénols et les monoterpènes (liste non exhaustive).

OXYDES TERPÉNIQUES
Les oxydes terpéniques sont de superbes expectorants et antiviraux. De plus, elles sont mucolytiques et décongestionnantes.

Exemples :
• Ravintsara (cinnamomum camphora cineoliferum)
• Laurier noble (laurus nobilis)
• Eucalyptus radié (eucalyptus radiata)
• Eucalyptus globulus (eucalyptus globulus)
• Mandravasarotra/saro (cinnamosma fragrans)
• Romarin à cinéole (rosmarinus officinalis cineoliferum)
• Myrte vert (myrtus communis CT cineoliferum)
• Niaouli (melaleuca quinquenervia CT cineolifera)

MONOTERPÉNOLS
Les monoterpénols sont des anti-infectieux à large spectre d’action (antibactériens, antiviraux, antifongiques, antiparasitaires).

Exemples :
• Bois de Hô (cinnamomum camphora CT linalol)
• Bois de rose (aniba rosaeodora)
• Palmarosa (cymbopogon martinii)
• Arbre à thé (melaleuca alternifolia)

Astuce : pour une action antivirale optimale, combinez les oxydes terpéniques aux monoterpénols. Par exemple, vous pouvez mélanger le ravintsara (cinnamomum camphora cineoliferum) avec du bois de Hô (cinnamomum camphora CT linalol).

MONOTERPÈNES
Surtout présents dans les zestes d’agrumes et les feuilles de conifères, les monoterpènes sont de puissants désinfectants atmosphériques. Ils contribuent à décongestionner les voies respiratoires et protègent des virus et des bactéries. Ils sont également de bons toniques et stimulants généraux.

Exemples : 
• Citron zeste (citrus limonum)
• Épinette noire (picea mariana)
• Sapin baumier (abies balsamea)

Il existe plusieurs façons d’utiliser les huiles essentielles, comme la voie olfactive par la diffusion aérienne et la voie cutanée par l’application topique. Voici quelques propositions en prévention des affections hivernales.

DIFFUSION AÉRIENNE
Formule antivirale et antiseptique
• Ravintsara (cinnamomum camphora cineoliferum) 8 gouttes
• Épinette noire (picea mariana) 8 gouttes
• Citron zeste (citrus limonum) 4 gouttes

Versez environ 20 gouttes du mélange dans votre nébuliseur ou brumisateur, et diffusez !

APPLICATIOIN TOPIQUE
Formule antivirale et immunostimulante (pour un flacon de 15 ml)
• Ravintsara (cinnamomum camphora cineoliferum) 5 ml
• Eucalyptus radié (eucalyptus radiata) 4 ml
• Bois de Hô (cinnamomum camphora CT linalol) 4 ml
• Épinette noire (picea mariana) 2 ml

Versez 10 gouttes de la formule antivirale dans une 1/2 c. à thé d’huile végétale de votre choix (amande douce, jojoba, olive, noix de coco, macadamia, noisette, etc.). Mélangez dans le creux de votre main, et appliquez sur diverses parties du corps (thorax, avant-bras, poignets, plexus solaire, colonne vertébrale, plante des pieds, etc.). À renouveler plusieurs fois par jour.

Prevention hivernale

Il ne faut pas oublier qu’une bonne hygiène de vie constitue la meilleure des préventions. Ainsi, le sommeil, l’alimentation, l’hydratation, la gestion des émotions et l’activité physique sont autant de facteurs qui assurent un système de défense solide sur lequel on peut compter. Bonne vitalité !

Christine Gratton
Aromathérapeute certifiée 

Diplômée de l’Institut d’aromathérapie scientifique (IAS) ainsi que du Collège international d’aromathérapie Dominique Baudoux, Christine Gratton pratique et enseigne l’aromathérapie scientifique et holistique au Québec. Elle se spécialise dans l’utilisation des huiles essentielles pour favoriser le mieux-être.

www.christinegratton.ca  •  Cours et ateliers: https://hunzaroma.com/pages/formations
Facebook : christinegrattonaroma  •  Instagram : bohemian_aroma

Par Christine Gratton

À lire aussi