Que le soleil se lève!

Naturopathie

Nous n’avons pas de contrôle sur la vie et sur ce qui se produit, mais nous avons le pouvoir de mettre en action des éléments de bonheur pour que le négatif ne prenne pas toute la place dans notre vie.

Dans notre quotidien, nous vivons tous des événements qui provoquent des émotions, du stress et qui ont des impacts d’importance variable sur notre vie. La façon dont nous accueillons les événements et dont nous y faisons face est différente pour chacun d’entre nous. Il est toutefois important de prendre conscience que tant que nous respirerons, nous ferons face à des épreuves qui comporteront leur lot d’émotions.

Bien que ces émotions aient un impact sur notre santé physique et biochimique, il est normal de les vivre puisque nous sommes humains, nous sommes émotions. Les peines, la peur, la colère, les frustrations, la jalousie, l’impatience, l’anticipation, l’anxiété, l’intolérance, pour ne nommer que celles-là, sont des émotions « acidifiantes » comme j’aime les appeler, puisqu’elles peuvent devenir un véritable poison pour l’ensemble de notre santé globale si nous les entretenons. Ces émotions occasionnent un niveau de stress oxydatif impactant l’homéostasie de nos systèmes digestif, nerveux, hormonal, urinaire, respiratoire, etc. Trop souvent, nous entretenons ces émotions qui s’ancrent dans nos pensées, nos cellules, notre être. Ce qui est passé, ce qui n’est plus, devient, pour plusieurs, réalités du présent, comme si cela venait de se produire. Les émotions ont un impact sur notre corps, et notre être y répond en conséquence. Le stress oxydatif offre une réponse physique et biochimique permettant de voir ce qui n’est pas palpable : infection urinaire, psoriasis, diarrhée ou constipation, ulcère buccal, acné, reflux gastrique, etc.

Les réflexes du passé
Ce que nous avons vécu fait partie de qui nous sommes. Ce que nous vivons aujourd’hui devient de nouvelles expériences et deviendra le passé. Tout ce que nous vivrons dans le futur deviendra également du passé. Nous devons donc prendre conscience que toute situation passe et que c’est à nous de l’utiliser comme apprentissage, comme levier, et qu’il est inutile de ruminer et de s’en rendre malade. Il faut s’exprimer pour éviter la « Mal a dit » et s’assurer que ça ne vienne pas nous empoisonner. Trop souvent, il est facile de dire que ce que nous vivons est « à cause » d’une personne, d’une situation, d’un événement. Mais nous avons le choix de la perception des événements, c’est nous qui lui donnons la couleur et de l’importance. Tout est dans notre attitude. Il n’en tient qu’à nous de décider si un événement malheureux deviendra un gros point noir sur la feuille blanche de notre journée. Utiliser les mots « situation » ou « événement » est large, mais les exemples que je vois en consultation clinique sont aussi très variés. Que ce soit la perte d’un emploi, d’un être cher, d’une occasion, d’une amitié ou une peine d’amour, toutes ces situations nous ébranlent lorsqu’elles se produisent, et c’est tout à fait normal. Maintenant, allons-nous entretenir ces douleurs quotidiennement pour conserver les nuages dans notre cœur ? Allons-nous nous empêcher d’avoir une belle vie ?

Un sac à dos lourd à porter
Nous essayons, pour la plupart d’entre nous, de nous convaincre que « c’est du passé » sans toutefois avoir réellement appris à laisser aller ou à pardonner. Nous en avons lourd sur les épaules et traînons ces émotions acidifiantes dans notre sac à dos du passé. Trop de gens disent vivre dans le moment présent, mais tournent le dos à ce qui n’est pas réglé. En réalité, si certains sujets sont encore sensibles, c’est que notre passé traîne encore dans notre présent. Il est important d’alléger sa vie, de se libérer pour mieux respirer et de ne pas vivre dans l’illusion que rien ne peut y changer.

N’oublions pas que l’avenir n’est pas encore présent, mais si nous gardons des ressentiments douloureux dans notre cœur, notre âme trouvera un moyen d’exprimer cette douleur par différents symptômes, qu’ils soient temporaires ou chroniques. Il est temps de se permettre d’être heureux et en santé dans son cœur, son corps et son esprit.

Respirer sa vie
Il n’y a rien de mieux que de vider ce sac et de se libérer de ce que nous portons sur nos épaules. Comme disait le philosophe et motivateur américain Jim Rohn, « La vie est belle, si vous le voulez ». Il y aura toujours du soleil au-dessus des nuages. C’est à nous de décider si nous nous tenons au-dessus ou en dessous. Est-ce que je fais le choix de vivre au-dessus des événements, de prendre le pouvoir de ma vie et de faire les choix qui me conviennent, ou est-ce que je décide de rester en état de victimisation, accusant de gauche à droite les uns ou les autres ? Vais-je continuer de laisser le pouvoir de ma vie dans les mains d’autrui ou vais-je enfin prendre conscience que chaque instant qui passe est du temps de vie qui m’a été prêté pour que je puisse me réaliser, aimer, vibrer, créer ? Le temps est la plus grande valeur de notre vie, il ne reviendra pas. Chaque instant passe à une vitesse incroyable, et il est important de réaliser que notre espace-temps est trop souvent un endroit où nous nous endormons dans les « il faut » du quotidien, sans même réaliser que nous laissons derrière nous du temps précieux qui mérite d’être vécu en pleine conscience. Le temps de la vie est trop magnifique pour que nous entretenions quoi que ce soit de néfaste pour notre santé dans notre sac à dos du passé. Dès maintenant, si vous le voulez, il est possible de vous approprier la vie ensoleillée que vous désirez. Je vous souhaite de faire le choix de vivre au-dessus des nuages, là où il fait toujours beau, pour que vous puissiez goûter à une vie exceptionnelle, en faisant les choix qui illumineront votre chemin et celui de ceux que vous aimez. Laissez tomber ce sac à dos du passé qui pèse tant sur vos épaules, sur votre quotidien. Redressez-vous et reprenez le pouvoir de votre temps de vie et… vivez !

Et maintenant, que le soleil se lève !

Dominique Paradis
Entraîneur privé, naturopathe, phytothérapeute et coach de vie.
www.dominiqueparadis.com • info@dominiqueparadis.com
Facebook : coachdominiqueparadisInstagram : coachparadis

Par Dominique Paradis

À lire aussi