6 conseils pour apprivoiser le déséquilibre de libido dans votre couple

Sexualité

Ce n’est pas une surprise pour personne, la plupart des couples se retrouvent à un moment donné dans une situation où il existe une différence de désir : un partenaire veut plus de sexe que l’autre personne. C’est normal si vous êtes dans cette situation de chercher des solutions. Et la bonne nouvelle, c’est qu’il y en a beaucoup!

Plusieurs recherches offrent de nombreuses raisons pour lesquelles certaines personnes pourraient être moins intéressées par la sexualité, de l’aspect psychologique au physique, en passant par le relationnel et le contexte. La plupart des conversations sur les libidos incompatibles visent à aider le ou la partenaire qui a moins désir sexuel à trouver des moyens de l’augmenter. Même si ça peut certainement faire partie du processus vers une vie sexuelle satisfaisante dans votre couple, cette stratégie peut parfois ajouter plus de stress et de la pression sur les épaules du ou de la partenaire avec moins de désir.

Si vous vivez une situation où votre partenaire a moins de libido que vous, je vous invite à avoir une approche holistique qui ne se concentre pas seulement sur le simple fait de trouver des moyens d’allumer son désir sexuel. Je vous propose dans cet article quelques moyens efficaces pour soutenir votre partenaire qui est déstabilisé.e par sa faible libido.

1-Soyez très attentif.ve et respectueux.se au niveau des insécurités de votre partenaire
C’est très important de comprendre que la personne qui vit avec des difficultés liées au désir se juge probablement déjà elle-même. Cette personne pense que c’est de sa faute ou qu’elle est « brisée » ou anormale. Donc, le ou la partenaire qui a un désir relativement plus élevé doit être gentil et sensible. Je suis d’avis que tous les couples doivent aborder leur vie sexuelle comme un projet sur lequel ils travaillent ensemble. Ils.elles devraient parler de ce dont ils.elles ont chacun besoin dans leur vie sexuelle pour se sentir connecté.es.

2-Utilisez la curiosité à votre avantage
Souvent, le ou la partenaire avec un désir plus bas est mal compris.e. Ce n’est pas qu’il.elle n’a pas envie, c’est que le bon contexte n’a pas été mis en place pour que son désir puisse s’allumer. Soyez curieux.se envers votre partenaire : de quels types de contextes a-t-il.elle besoin pour ressentir du désir ? Quels blocages l’empêchent de ressentir du désir ? Si vous n’avez aucune idée de la réponse, quelle situation pourriez-vous commencer à explorer tous les deux ?

3-C’est une bonne idée de continuer à initier des rapprochements
Vous avez toujours le droit de demander ce que vous voulez à votre partenaire. Et il.elle a toujours le droit de répondre ce qu’il.elle veut. J’encourage les partenaires ayant une libido relativement élevée à continuer d’initier des rapprochements. Le schéma que je vois généralement est que le partenaire avec la libido élevée cessera de demander à l’autre pour faire l’amour. Soit il.elle s’est senti.e blessé.e par un refus, soit il.elle ne se sent pas désiré.e par l’autre ou il.elle ne veut pas mettre encore plus de pression sur leur vie sexuelle. Par contre, tomber dans le cycle d’évitement ne mènera nulle part puisque le.la partenaire avec la libido plus forte finira par se sentir rejeté.e et insatisfait.e. L’autre personne ressentira cette négativité, et ça aura pour effet de le.la repousser encore plus.

4-Souvenez-vous que votre partenaire ne vous doit rien
J’entends ou je lis souvent différentes formes de cette question : la personne avec moins de libido est-elle responsable d’accepter d’avoir des relations sexuelles de temps en temps pour satisfaire son partenaire ? Ici, on doit faire très attention au mot « responsable ». Vous ne devriez jamais rien faire avec votre corps que vous ne voulez pas faire. Vous ne devez rien à votre partenaire. Cela étant dit, dans les relations, nous faisons souvent des compromis pour nos partenaires que nous ne voulons pas nécessairement faire ou que nous n’aimons pas faire. Si, dans votre relation, vous êtes libre de dire « non » à une relation sexuelle, vous constaterez à quel point cette liberté vous amène à être plus créatif.ve sur le plan intime, même quand vous n’êtes pas d’humeur à faire l’amour.

5-Célébrez et honorez le « non » de votre partenaire
L’un des meilleurs moyens de soutenir un partenaire ayant une libido moins présente est de lui donner véritablement et entièrement la permission de dire non. Continuez à lui rappeler encore et encore que vous ne souhaitez pas qu’il.elle se sente coupable ou qu’il.elle sente que vous lui mettez de la pression. La clé est de prendre l’énergie qui serait normalement perdue à se sentir coupable et à la rediriger plutôt vers la résolution créative de problèmes, ensemble.

6-Priorisez la relation intime avec vous-même
Vous savez probablement déjà qu’il est possible de gérer vous-même certains de vos besoins sexuels. Vous devriez avoir une relation saine avec votre propre sexualité, en parallèle avec votre relation avec votre partenaire. Lorsque qu’il.elle est la seule option pour combler vos besoins sexuels, beaucoup de pression est mise sur ses épaules.

Avoir une relation saine et confiante avec votre corps et être capable de prendre soin de vous fait une énorme différence pour votre partenaire. Il.elle serait peut-être partant.e pour vous accompagner quand vous vous donnerez du plaisir (il suffit juste de demander).

En terminant, n’oubliez pas que de créer un environnement de sécurité, de soutien et de curiosité, plutôt que de pression, de stress ou de ressentiment, vous aidera grandement à tous les deux à développer une vie sexuelle saine et épanouie.

Marie-Pier Deschênes
Coach en sexualité | Fondatrice de Comme des lapins
www.commedeslapins.com • Facebook : commedeslapinsInstagram : mariepierdeschenes_

Par ­Marie-Pier ­Deschênes

À lire aussi