QUE MANQUE-T-IL DANS VOTRE ESPACE DE TRAVAIL À LA MAISON?

Avez-vous aménagé un bureau chez vous? Est-ce qu’il favorise votre productivité? Pour gagner en efficacité, vous pouvez jouer sur votre aménagement et vos habitudes professionnelles. Pour commencer, votre espace de travail ne doit pas forcément être un lieu de confinement. Il doit plutôt être un espace où vous réaliser dans votre emploi.

Revisitez les 3 grands conseils suivants. Les avez-vous bien appliqués à votre réalité professionnelle?

 

1. Choisir le bon emplacement pour installer votre table de travail.

Où vous installer, c’est LA question à laquelle vous avez peut-être mal répondu. Vous avez tiré parti d’une pièce peu utilisée? Avez-vous de la facilité à y rester huit heures par jour et cinq jours par semaine?

Visualisez votre lieu de travail d’avant. Qu’aimez-vous de ce lieu? Est-ce possible que son aménagement favorise la productivité? Par exemple, vous travaillez en collaboration et vos tables de travail sont dans une aire ouverte. Vous élaborez des concepts ou des stratégies et vous pouvez écrire sur les murs. Vous devez rester assis ou assise toute la journée, mais la machine à café n’est pas à proximité de votre bureau. La luminosité est importante et vos fonctions exigent un esprit vif.

Votre configuration maison idéale n’est pas nécessairement la solitude d’une pièce fermée. Intégrez certains éléments de votre lieu de travail à votre bureau à domicile.

 

Votre table de travail fait face au mur. Pourquoi?

Vous faites face au mur… En avez-vous besoin pour vous concentrer? Ou, au contraire, cela vous empêche-t-il de détendre votre regard et a tendance à vous fatiguer?

Vous êtes cloîtré(e) dans une pièce. Comment vous sentez-vous? 

Peut-être que cela vous plaît. Peut-être que cela vous aide à passer à autre chose à la fin d’une journée, ce qui est très sain. Mais peut-être aussi que cet isolement vous ronge. Si la concentration fait partie de vos qualités et que votre situation familiale le permet, envisagez la table de cuisine pour vous sentir entouré(e).

 

2. Aménager votre espace de travail en fonction de vos besoins véritables.

Voici un exemple fictif.

Durant la pandémie, Caroline s’est aménagé un bureau à la maison : une bibliothèque et une table de travail en angle. Un grand babillard à la hauteur des yeux. L’endroit est lumineux, sans distraction et dans une pièce fermée. Après un mois et demi, Catherine a réaménagé son espace pour qu’il réponde mieux aux véritables besoins de ses fonctions. Elle a déménagé son “bureau” sur la table-bar de la cuisine. Comme ça, elle peut travailler debout de temps en temps. Elle s’est acheté un bon fauteuil haut parce qu’elle passe de longues heures derrière son ordinateur. Un tabouret ne convenait pas. Elle a maintenant un deuxième écran d’ordinateur plutôt qu’un babillard. Elle a repeint un mur en tableau blanc pour y esquisser ses idées. Elle utilise un mur dénudé comme fond neutre pour prendre ses réunions clients. Elle est donc dans la cuisine. Elle utilise parfois son téléviseur dans la pièce adjacente comme écran d’appoint. Cela lui permet de détendre son regard en demeurant productive.

 

Qu’avez-vous besoin pour être plus productif ou productive sans presser le citron?

Vous êtes chez vous, vous pouvez vous installer presque exactement comme vous le désirez. Mettez en place votre bureau idéal : projeter vos réunions sur un téléviseur, îlots de travail, environnement de plantes, etc. Cependant, certaines personnes ont l’impression d’être submergées par leur vie professionnelle lorsqu’elles utilisent les stations de travail. À vous de voir si cette option vous convient ou non.

Vous avez un vrai bon fauteuil d’ordinateur, non? Achetez-en un.

Un fauteuil ou une chaise de bureau adaptée à votre morphologie s’avère indispensable. Pour éviter les maux de dos, privilégiez une hauteur d’assise et un dossier réglables. Pensez « ergonomie », par exemple des accoudoirs réglables, si vous avez tendance à rester immobile, assis ou assise à l’ordinateur. Les roulettes ne sont pas les favorites de tous, réfléchissez à vos besoins en mobilité. Si vous avez les jambes plutôt courtes, essayez un repose-pieds.

 

3. Créez une ambiance propice au travail durant 8 heures d’affilée.

Vous avez probablement fait attention aux sources lumineuses : favoriser la lumière naturelle, filtrer les reflets bleutés des écrans et avoir une lampe d’appoint. Avez-vous mal à la tête en fin de journée? Un bureau de travail bien éclairé augmente normalement la productivité, mais un éclairage trop vif peut donner des céphalées. N’hésitez pas varier les intensités et à détendre votre regard régulièrement. Faites vos pauses et essayez d’utiliser une variété d’écrans pour réduire votre stress visuel.

Au contraire, vous cognez des clous en après-midi? Au-delà du phénomène de digestion (prenez un café/thé ou mangez un fruit) et d’une bonne qualité de sommeil, regarder à angle droit ou légèrement vers le haut aide également à combattre l’endormissement. Si vous avez le coup de barre de 14-15 h, envisagez un écran secondaire surélevé.

 

Plutôt qu’encombrer l’espace avec des gadgets, jouez sur les matériaux. 

Votre emploi est stressant? Les matières naturelles sont apaisantes : bois, coton (ex. velours), laine, lin... Vous vous sentez à l’étroit? Le verre dégage l’espace visuel. La pièce manque de lumière naturelle? Le verre évite de créer de barrière à la lumière et le métal l’aide à rebondir dans la pièce. Des miroirs sur les murs aussi.

Vous forcez-vous à garder votre bureau rangé?

Contre toute attente, des études ont démontré que le désordre stimule la créativité. Nous ne voulons pas vous encourager à être bordélique, seulement à vous sensibiliser aux bons côtés de vos inclinations. Pour plusieurs, l’avènement du télétravail a bouleversé leurs habitudes. Nous pensons que l’ajout d’un stress supplémentaire en vous demandant de revoir votre environnement de travail n’est pas nécessaire. Rien n’est parfait, et c’est parfait comme ça.

À lire aussi