La rennaissance de l'être

Coaching

Enfin, voici venu le temps où la vie reprend ses couleurs et ses odeurs ! Après avoir hiberné pendant près de deux ans, nous voilà excités à l’idée de pouvoir sortir se remplir les poumons de cet oxygène qu’est la vie. Le moment est arrivé de se relever, de cœur, de corps et d’esprit pour, tout simplement, revivre.

ME112

©Shutterstock

L’impact des émotions sur le corps
Ce n’est un secret pour personne, mais cette période d’incertitude nous a forcés à nous adapter. Nous voici maintenant face à cette nouvelle vie qui offre de multiples opportunités. À travers les épreuves vécues, il est normal de garder différents stress oxydatifs, tels que la peine, la colère, les frustrations, les deuils, la solitude, l’injustice et l’incompréhension. Ceux-ci ont affecté votre équilibre et votre immunité, ce qui a créé des dérèglements systémiques vous faisant sentir mal dans tout votre être.

La cause à effet est puissante en ce qui concerne, d’un point de vue holistique, l’impact des émotions sur le corps. Ces stress, énumérés en quelques brefs exemples, peuvent influencer l’ensemble de votre santé globale, de votre bien-être et de votre paix intérieure. L’intensité avec laquelle ces stress sont vécus peut prédisposer le terrain, votre corps, à réagir et vous indiquer que ça ne va pas.

Dans sa globalité, au-delà de votre alimentation et de votre hygiène de vie, c’est l’ensemble de votre vitalité qui est touchée par les évènements extérieurs engendrés par la pandémie. Ceux-ci ont déstabilisé votre santé. Maintenant, il est temps de regarder en avant pour changer votre dynamique et votre état d’esprit. En ce sens, le corps répondra progressivement et se portera de mieux en mieux.

L’énergie de l’état d’esprit
L’attitude que vous entretenez face à la vie exerce une grande influence sur votre santé et votre vitalité. Votre positivité engendre le désir de prendre soin de soi, de créer des changements afin de dégager une plus grande énergie, de développer de la joie et d’entretenir le bonheur. Vous attirez ce que vous projetez. Changer d’attitude et décider de cesser de nourrir des idées sombres ou polluantes, c’est se protéger et faire grandir un ressenti de bien-être intérieur. Cette prise en charge de votre santé globale commence par le désir profond de se sentir bien. Déterminer ce que JE veux intégrer dans ma vie et ce que JE ne veux plus sont des étapes qui permettront d’ensoleiller votre santé globale.

Faire le ménage de son jardin intérieur
Le retrait de ce qui nuit à votre vitalité est la base du processus de régénération. Les émotions qui sont trop souvent « refoulées », « ruminées », « non digérées » sont des ressentis normaux de la vie, mais un poison pour notre organisme. Lorsque ces stress oxydatifs sont entretenus, ils ont un impact majeur sur l’ensemble des systèmes immunitaire, nerveux, hormonal, circulatoire, etc. Ils feront augmenter le taux de cortisol (hormone de stress) et le taux de radicaux libres (déchets métaboliques) favorisant alors, avec les mois et les années, un processus de vieillissement prématuré, et ce, bien au-delà de l’âge.

L’illusion de combler les vides intérieurs
La compensation est une béquille qui sert à combler le vide. Pour adoucir le manque, il n’est pas rare de se tourner vers le sucre. C’est un compensateur qui réconforte à plusieurs niveaux. Cette illusion de bien-être temporaire vous plonge dans un état encore plus profond de douleur puisque, lorsque l’illusion est passée, la douleur est encore présente. Il faut donc préciser que « manger ses émotions » n’apporte aucun réconfort réel et permanent.

Il est important de souligner combien l’alcool peut vite devenir un compensateur illusoire et destructeur. En détruisant les nutriments, la consommation d’alcool amène le corps dans un état de carence provoquant de la fatigue, un état dépressif et la perte de joie de vivre. L’alcool devrait maintenir un rôle festif plutôt qu’un rôle de compensateur illusoire de nos douleurs intérieures. Finalement, l’alcool augmente radicalement le niveau d’inflammation corporelle, une réaction immunitaire non favorable à la réparation et à la régénérescence cellulaire. Donc, par une mauvaise alimentation, l’entretien des stress oxydatifs et la compensation de sucre et d’alcool, vous affectez votre vitalité.

ME112

©Shutterstock

La vitamine du bonheur
Les vitamines B permettent de maintenir l’équilibre entre le système nerveux et le système hormonal. En somme, un complexe de vitamines B apportera une meilleure assimilation des minéraux, ce qui nourrira adéquatement différentes fonctions de l’organisme : la circulation sanguine, la concentration, l’humeur et, particulièrement, une optimisation des fonctions nerveuses. Que ce soit le calcium, le magnésium, le potassium, le phosphore, le sodium, l’iode, le zinc, etc., tous ces minéraux ont un rôle à jouer sur les systèmes du corps et notre état d’être.

Le manque de nutriments aura toujours un impact négatif sur votre santé globale. Les émotions acidifiantes créent des réactions immunitaires, car elles utilisent des ressources nutritionnelles pour vous protéger. De là, l’importance de bien se supplémenter.

Être maître de son bonheur
Il y aura toujours des événements pour venir intoxiquer votre existence, mais c’est à vous, individuellement, de vous responsabiliser. Au-delà des ressources multiples qui sont offertes, votre santé globale vous appartient. Rappelez-vous que vous avez le pouvoir de vos actions, de vos faits et gestes, et que celui-ci n’a aucune limite.

Dominique Paradis
www.dominiqueparadis.com

Par ­Dominique ­Paradis

À lire aussi

Par Mylène ­Garon-Labrecque
Par Natacha Imbeault et le collectif Herbothèque