L’art mural, un chemin vers la conscience et le bien-être

Déco thérapie

Avez-vous parfois le sentiment que votre maison vous étouffe de l’intérieur et que votre esprit est encombré de pensées polluantes ? Vous ressentez peut-être une sensation de vide ou d’oppression ? En déco thérapie, l’une des clés importantes pour rehausser les sensations positives et harmoniser l’énergie de votre environnement est d’utiliser le pouvoir de l’art mural. Que sa perception soit sensible, chimique ou cognitive, l’art mural se ressent et se vit, et il pourrait réellement faire une différence sur votre état d’être au quotidien.

ME113_Deco Therapie

©Shutterstock - Magazine Mieux Etre

Une caresse pour le cerveau
L’art mural peut être un réel baume pour le moral en stimulant plusieurs de nos fonctions cognitives. Comme l’affirme Pierre Lemarquis, neurologue, tout se passe comme si « l’art nous caressait le cerveau ». Dans son ouvrage, Portrait du cerveau en artiste, il explique que la contemplation d’une œuvre d’art sollicite le cortex frontal, siège de la raison. Si cette œuvre nous plaît, notre stress diminue, car, automatiquement, notre production de cortisol ralentit. Le cœur bat moins vite, le corps se détend. En un coup d’œil, la rétine capte la lumière réfléchie par l’œuvre et la convertit en signaux électriques, qui stimulent le cerveau. Notre cerveau augmente la luminosité, le contraste et les couleurs pour en profiter pleinement. Le tout active notre système de récompense et fait naturellement augmenter le niveau de dopamine, aussi appelée l’hormone de la joie de vivre. Donc, faire entrer l’art dans votre vie fait du bien, autant au corps qu’à l’esprit. Plus encore, les endorphines (qui procurent l’impression de bien-être) et l’ocytocine (hormone de l’attachement et de l’amour) pourraient, elles aussi, par extension, faire partie de cet arsenal chimique qui se déploie en nous face à une œuvre d’art. Et tout cela se ferait donc sentir sur notre santé globale.

« L’art dans son ensemble n’est pas une création sans but qui s’écoule dans le vide. C’est une puissance dont le but doit être de développer et d’améliorer l’âme humaine » - Vassily Kandinsky

Une expérience positive pour soutenir nos forces intérieures
En lien avec cette dose de vitalité suscitée par la chimie des hormones, en s’entourant ainsi d’éléments positifs en art mural et ce, au premier plan de notre environnement, nous offrons à notre esprit l’occasion de s’arrêter et de s’imprégner quotidiennement pour notre bien-être. Comme l’indique le dicton « plus c’est long, plus c’est bon », le fait de maintenir notre esprit sur cette expérience positive peut façonner notre façon de penser. Les forces intérieures, comme un état d’esprit positif et la quiétude, proviennent essentiellement d’expériences positives. Il est toutefois nécessaire de leur porter une attention consciente et soutenue. Par exemple, tout comme nous pouvons méditer sur la respiration, nous pouvons aussi méditer sur une œuvre d’art. En plongeant dans cette contemplation, notre regard devient captivé par l’œuvre, notre esprit s’allège, et nous entrons dans le pouvoir de l’instant présent et de toutes les sensations qu’il est possible de ressentir. Au fil du temps, s’entourer d’art mural dans notre décor est comme garnir notre entrepôt intérieur des forces dont nous avons besoin. À leur tour, ces forces consolident notre bien-être et contribuent à notre épanouissement personnel.

Pour maximiser ces bienfaits, la déco thérapie insiste sur l’importance de faire les choix de l’art mural avec une grande écoute intérieure. Ce n’est donc pas une affaire commerciale d’ordre purement esthétique qui doit cadrer avec le décor intérieur de la maison. Le choix de ce qui orne nos murs se fait avec le ressenti. Il s’agit donc d’un choix basé sur l’émotion que l’œuvre nous fait vivre, et non sur son éclat ou son style proprement dit. Ainsi, notre art mural représente davantage qui nous sommes et rendra notre quotidien plus inspirant et bienfaiteur.

ME113_Deco Therapie

©Shutterstock - Magazine Mieux Etre

Les pensées, une force de l’art mural
Ce que nous ressentons est en lien avec ce que nous pensons, nous avons le pouvoir de changer notre discours intérieur et de l’orienter vers des pensées à hautes fréquences spirituelles. Comme le disait Emerson : « L’ancêtre de chaque action est une pensée. » Et pour se créer une réalité de bien-être et de conscience, il faut soutenir cet effort au quotidien. Une façon d’y parvenir est de se soutenir avec les pensées en art mural. Tel que l’illustre le proverbe « les paroles s’envolent les écrits restent », des phrases inspirantes écrites qui soutiennent nos valeurs, nos aspirations et nos intentions sont de réelles alliées du quotidien. Nos murs deviennent alors des « murs d’intention », utiles pour influencer notre pensée et soutenir précieusement une vie significative. Il est aussi possible d’associer une pensée à une image. Celle-ci pourra ouvrir le chemin vers notre ressenti laissant ainsi les mots réconforter notre âme. Comme le disait Pierre Lemarquis : « De la même manière qu’un livre peut faire autant de bien qu’un antidépresseur, une œuvre à laquelle on peut se raccrocher en période de souffrance apporte l’équilibre nécessaire à une guérison. » Il est intéressant de penser à quel point cela peut faire une différence dans certains changements de notre vie, tels un deuil, une convalescence ou une période de déprime ou d’anxiété.

Un pouvoir transformateur
Ce rapprochement avec l’art nous ouvre à un espace de liberté ayant le pouvoir de transformer. Il s’agit d’être attentif à notre connexion à l’art et de l’utiliser pour cultiver notre bonheur. Au contact de ce souffle, nous avons la possibilité de donner libre cours à notre propre potentiel créateur. Telle une nouvelle voie d’accès, un chemin de conscience se trace et crée l’ouverture nécessaire pour l’expression de soi. N’est-ce pas une belle invitation pour notre bien-être ? Je vous souhaite beaucoup de joie à fréquenter ce réconfort artistique !

Sandra Léveillé
Artiste, auteure et déco thérapeute
Propriétaire de L’Atelier de mes pensées
www.atelierdemespensees.com

Par ­Sandra ­Léveillé

À lire aussi